Sweeli
Articles & Conseils

3 bonnes raisons de manger des insectes

3 bonnes raisons de manger des insectes

La simple prononciation du mot insecte vous rebute ? Et pourtant, il s’agit du régime alimentaire de plus de 2 milliards de personnes (selon un rapport de la Food and Agriculture Organization publié le 13 mai 2013).

Les insectes sont aussi appelés « mini-bétail ». En effet d’ici à 2050, la population va franchir la barre des 9 milliards d’habitants, à ce rythme-là il faudra bien trouver une nouvelle source d’alimentation et les insectes (criquets, larves, fourmis) sont une bonne alternative. De plus, selon le rapport cité précédemment (FAO), il existe 1900 espèces dites comestibles. Voici d’ailleurs 5 bonnes raisons d’en manger.

Les insectes, c’est nutritif

Le rapport de la FAO nous apprend que ce « mini-bétail » contient autant de protéines que du bœuf cru, ce qui permet au corps d’avoir une bonne partie des apports en fer, en calcium et en protéines.

Néanmoins il faut savoir que leur apport nutritionnel dépend de leur stade de vie, de leur habitat et de leur alimentation. Tout comme un vrai bétail que l’on doit soigner et amener à maturité avant d’en profiter pleinement.

De plus, les insectes représentent une bonne alternative aux médicaments prescris aux enfants sous-alimentés. En effet, ils sont également riches en acides gras qui représentent de précieux compléments alimentaires.

Enfin, les insectes ont un faible risque de transmission de maladies zoonotiques (maladies transmises des animaux aux humains) comme la grippe aviaire ou la maladie de la vache folle.

L’élevage d’insectes, bon pour la planète

L’élevage de bétail dans une ferme rejette 18% de gaz à effet de serre (chiffre de 2014) et est plus contraignant que l’élevage d’insectes qui demande moins d’espace et moins d’eau. De plus, les insectes peuvent être élevés sur des déchets, comme essaient de le faire les Pays-Bas.

De plus, il faut savoir que pour produire 1kg de viande nous avons besoin de 8 kg d’aliments. Alors que pour produire 1kg d’insectes nous avons besoin que de 2 kg d’aliments.

Enfin, la proportion d’animaux qui ne sont pas comestibles après leur traitement est de 30% pour le porc, 35% pour le poulet, 45% pour la viande bovine et 65% pour l’agneau. En revanche, seulement 20% d’un grillon est immangeable par exemple (chiffres du Wall Street Journal).

Les insectes, une solution logique

Si la viande que nous achetons dans notre supermarché est aussi cher à l’heure actuelle c’est parce que le coût de l’élevage d’animaux ne cesse de grimper.

En effet les bovins ont le sang chaud, ils ont donc besoin de températures élevées contrairement aux insectes qui ont un sang plus froid et se contentent donc de températures plus froides. Cela implique que les insectes ont besoin de moins d’énergie pour rester au chaud et qu’ils transforment leur nourriture en protéine plus rapidement.

Enfin l’élevage d’insectes requiert de faibles investissements. Pas besoin par exemple d’avoir des terres puisqu’il s’agit d’un élevage réalisable dans des zones urbaines. De plus, ce type d’élevage peut alimenter les filières agro-alimentaires et fournir une base alimentaire aux élevages de poissons et poulets.

Ce qu’il faut retenir

- Les insectes ne nous rendent pas malades. En effet étant très différents des humains le risque de transmission est faible.

- Il suffit de 2 kg d’aliments pour produire 1 kg d’insectes. À contrario, il y a besoin de 8 kg d’aliments pour produire 1kg de viande.

- Les insectes comestibles sont au nombre de 1900. De quoi varier les gouts et les plaisirs.

- Les insectes fournissent des protéines et des nutriments de haute qualité. Ils sont riches en fibres et en oligo-éléments tels que le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, ou encore le sélénium et le zinc.

- Les insectes peuvent se nourrir de déchets organiques, de compost et de lisier. Leur élevage ne requiert pas l’utilisation de graines comme le soja, le maïs ou le blé. De quoi faire baisser les prix donc.

Contre-indications

Si les insectes semblent n’avoir que des avantages, il faut tout de même faire attention au risque allergique.

En effet comme pour certaines personnes qui sont allergiques à certains aliments, il en est de même pour les insectes.

L’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) met en garde contre les dangers associés aux substances chimiques (comme les venins), physiques (comme les dards), aux allergènes, parasites, virus présents dans les insectes.

Il faut donc penser à se renseigner auprès de son médecin et sur internet pour connaitre la composition de tel ou tel insecte, afin de ne pas rencontrer de mauvaises surprises.

Dans le même thème :
- Les graines germées : à la source d’une meilleure santé
- Pourquoi manger bio ?
- Pourquoi ne faut-il pas sauter le petit déjeuner ?

[13/06/17]

Retour Réagir
Ajouter votre commentaire :

Attention : vous ne recevrez pas de réponse à vos questions ici.
Pour des questions, employez plutôt le forum d'entraide Aidonoo.


Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.