Sweeli
Articles & Conseils

Assainir la maison humide : des solutions naturelles

Assainir la maison humide : des solutions naturelles

Humidité, temps chaotique, alternance de sécheresse et d’inondations : nos espaces à vivre sont soumis à rude épreuve…
Les changements climatiques engendrent leur lot d’inconvénients : nos maisons « accueillent » de nouvelles moisissures, des polluants s’incrustent, les acariens prolifèrent. Il existe des solutions. Naturelles !

A-é-rer

Oui, nos mères nous disaient souvent le contraire : « ferme ta fenêtre… évite les courants d’air… ». Il est établi cependant que des espaces ventilés, si possible plusieurs fois par jour, rendent l’incrustation des moisissures et autres bactéries plus difficile. Les acariens de nos matelas détestent eux aussi cette arrivée d’air, surtout frais. Mais même l’air pollué des villes est préférable aux espaces confinés, telle une chambre jamais aérée.

Nettoyer intelligemment

Les huiles essentielles, le bois de cade, le papier d’Arménie sont des dépolluants très efficaces, d’autant qu’ils excellent de deux manières : pour désinfecter certes, mais pour parfumer aussi ! Ce qui diffère de l’eau de Javel, au parfum déplaisant.
Toutes les surfaces carrelées ou émaillées de nos logements, les plans de travail, mais aussi les parquets, seront nettoyés en profondeur avec de l’eau savonneuse à laquelle on ajoute ces fragrances essentielles.

Une vingtaine de gouttes (par litre d’eau) de lavande vraie ou de thym à thymol peuvent ainsi contrer la prolifération bactérienne pendant plusieurs semaines. Même si les huiles ne se dissolvent pas dans l’eau, leur puissance est telle que peu de substances néfastes, telles les moisissures, y survivent. Les insectes, qui se complaisent dans la saleté, vont détester eux aussi.

Pour tous les goûts

Vous détestez la lavande ? De nombreuses autres huiles essentielles feront de très bons substituts. Pensons à l’Arbre à Thé (Tea Tree), au Géranium, au Citron (et d’autres agrumes), à l’Eucalyptus radié (surtout dans les salles de bains).
Mais la Cannelle, le Clou de girofle ou l’Origan seront également utilisés, avec précaution cependant, car il s’agit des trois « supermen » de leur catégorie. Ils seront très efficaces (si vous supportez leur fragrance) contre les dépôts de moisissures, comme un contour d’évier ou de baignoire, fond de frigo...

Lieux confinés

Dans ces lieux très sensibles et très confinés –intérieur du frigo, toilettes- une pierre ponce gorgée de quelques gouttes d’agrumes ou de Pins sera très efficace et appréciée.
Pour le frigo, il est assez logique d’utiliser également des huiles essentielles dérivant d’herbes aromatiques de cuisine : basilic, origan, thym.. Elles rappelleront la nourriture et ne vous dégoûteront pas lorsque vous l’ouvrirez ! Sinon, les agrumes sont toujours bien acceptées.

Essayez avant d’adopter

Essayez chaque huile essentielle sur votre poignet, ou un bout de doigt… Il paraît évident que si vous n’aimez pas tel parfum il est hors de question de l’utiliser ! De même, une fragrance qui vous étourdit ou vous met mal à l’aise. A proscrire !
Allez-y doucement sur les quantités : les huiles essentielles sont très puissantes et quelques gouttes suffiront… Renouvelez tous les 15 jours.

Les sprays « environnementaux »

Synergies d’huiles essentielles, ces sprays (90% alcool 10% HE) se révèlent très efficaces et faciles à manier. Plusieurs études le confirment. Les grands formats (150 ml, voire 500 ml) sont assez intéressants. Mais ici aussi, à tester. Tout le monde n’aime pas leur odeur, forte à souhait.

Lire d’autres articles sur les huiles essentielles :
Les huiles essentielles : à la fois anciennes et modernes
L’huile essentielle de lavande

[07/09/18]

Retour Réagir
Ajouter votre commentaire :

Attention : vous ne recevrez pas de réponse à vos questions ici.
Pour des questions, employez plutôt le forum d'entraide Aidonoo.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus