Sweeli
Articles & Conseils

Couple : six conseils en or pour sortir du conflit

Couple : six conseils en or pour sortir du conflit

Voilà, la dispute est installée… Chacun hésite à faire le premier pas, la rancune est tenace et l’on rumine dans son coin. 6 astuces pour déminer tout cela et repartir du bon pied.

Ne pas en rajouter

Une fois la tension à son comble, ne cherchez pas à « avoir raison à tout prix ». Et à relancer l’autre en le noyant sous les reproches.
Prenez de la distance en vous occupant, revenez à la vie quotidienne.
Posez une question neutre et bienveillante sur un tout autre sujet (« est-ce que je dois faire les courses, as-tu besoin de quelque chose ?… » etc.
Ne vous emmurez pas dans un silence pesant et culpabilisant !
Allez au jardin, sur la terrasse, servez-vous un verre, en maintenant de l’attention pour votre partenaire.

Donnez des preuves

Une fois la personne blessée, il vous faudra montrer votre attachement. Une ancienne pratique est très intéressante : écrire une lettre, même courte, ou une belle carte que vous glisserez à un endroit qui convient, ou envoyée par la poste, ce qui ajoutera à l’étonnement.
Les tentatives de réconciliation par GSM, ou par mail, sont à proscrire (sauf si hélas on « vit » gsm) car elles sont banales, glacées et un peu lâches.

Pas de cadeau

Quand l’autre est furieux, inutile d’aller chercher un bouquet ou du chocolat en vitesse. On ne rachète pas ses excès avec un ticket de caisse !
L’approche bienveillante et une certaine tendresse dans le comportement sont les seules offrandes qui fonctionnent.
Proposez un petit massage des épaules, une petite promenade dans un endroit que vous aimez tous deux, ou même un banc dans un beau cadre…
D’autres décident de regarder un épisode du feuilleton préféré, ce qui permet de se « recentrer » sur ce qu’on aime.

Les câlins

La réconciliation sur l’oreiller est une vieille technique qui paraît un peu primaire en 2014.
Ce type d’approche ne fonctionne que dans les couples qui mettent au premier (seul) plan la vie sensuelle, et pour qui tout se résout de cette manière. Pourquoi pas, car un tel moment apaise les tensions en libérant ces endorphines et autres ocytocines qui vous feront voir l’objet de la dispute comme fortement exagéré ou, en tout cas, possible à résoudre.

Les copains/copines

Le conflit ouvert concerne deux personnes qui sont alors comme « obsédées » par leurs reproches. Le recours à un(e) ami(e), si possible commun(e), permet de mettre les choses en perspective. Vos amis vous proposeront de venir boire le thé ou un verre et de se mettre « autour de la table » avec amour et bienveillance. Attention, cependant, à cette fameuse « meilleure amie qui ne veut que votre bien » mais qui est peut-être moins « gentille » que vous le croyez…

Ne… rien faire

Enfin, laissez un peu de temps pour permettre au soufflé de retomber. Dans cette société infantile, on veut tout, tout de suite, y compris la fin des disputes.
Grave erreur… Le temps qui passe (quelques heures en général sont suffisantes, au plus quelques jours) saura seul calmer les esprits !

Dans le même sujet :
La dispute conjugale est bonne pour la santé
Les secrets dans le couple : un « mal » souvent nécessaire

Retrouvez des professionnels spécialisés en gestion des conflits et médiation.

[09/01/18]

Retour Réagir
Ajouter votre commentaire :

Attention : vous ne recevrez pas de réponse à vos questions ici.
Pour des questions, employez plutôt le forum d'entraide Aidonoo.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus