Sweeli
Articles & Conseils

Couples : quelle différence d'âge ? Les conseils

Couples : quelle différence d'âge ? Les conseils

Que faire (ou ne pas faire) pour que le couple fonctionne dans une différence d’âge importante ? Et surtout, que faire pour éviter les (inévitables) tensions dues à cet écart ? Pour de nombreux couples, cette interrogation est quotidienne ! Nos conseils.

La règle de la “moitié plus sept”

On dit que c’est l’acteur et chanteur Maurice Chevalier qui, en 1931, a popularisé cette maxime : “Ne sortez jamais avec une personne ayant moins de la moitié de votre âge, augmenté de sept ans ».

Même si cette règle, à l’époque, ne faisait référence qu’aux hommes (évidemment !) et qu’elle était peu adaptée dans le cas de la femme plus âgée, il est de sens commun se s’y cantonner. Un homme de 50 ans, ainsi, ne sortira pas avec une jeune femme de moins de 32 ans (50 : 2, plus 7).

Le premier conseil est donc… de simple bon sens, car il tient compte du vieillissement du partenaire plus âgé, mais aussi de la jeunesse de l’autre : quels centres d’intérêt communs pour un homme de 50 ans et une jeune fille de 25 ? Creusons le problème.

Etre clair quant au projet de vie

Les deux partenaires (et non seulement l’un des deux !) doivent partager un projet de vie convergent. Si l’un des deux nourrit en secret l’envie d’avoir des enfants (parfois à tout prix), le couple est d’office remis en question et menacé dans son existence même. Le goût du secret est déjà difficile à surmonter dans un couple d’âge semblable, il le sera d’autant plus si l’aîné(e) ne peut ou ne pourra plus, dans un laps de temps assez rapproché, avoir un enfant.

S’intéresser aux goûts de l’autre

De même, la plupart des soucis qui touchent les couples classiques peuvent être décuplés par un très grand écart d’âge. Loisirs, dynamisme naturel, hobbies, cercle d’amis peuvent être très dissemblables.

Il importe de se rapprocher de centres d’intérêt que l’on n’aurait pas apprécié naturellement. Si mademoiselle aime danser en boîte, il faudra trouver un modus vivendi… La fatigue, de même, sera ressentie avec infiniment plus d’intensité chez l’aîné(e) : autre donnée à intégrer à la survie du couple.

Apprivoiser… le reste de la famille

Les couples à grande différence d’âge ont, le plus souvent, déjà vécu et construit des relations sérieuses par le passé.. du moins pour l’un(e) d’entre eux.

Les enfants nés de précédentes unions, les frères, les sœurs, devront eux aussi être à la fois rassurés, accueillis, respectés. Il arrive ainsi qu’une très jeune fille soit aussi jeune (voire davantage !) que les enfants de son partenaire plus mûr. Les tensions psychologiques sur fond œdipien sont souvent d’actualité… et très difficiles à gérer sans aide.

La place du sexe

Une fois dépassés les émois du début de la relation, où tout va pour le mieux comme dans les autres nouveaux couples, il sera obligatoire de discuter de la place de la sensualité dans le couple.

Le partenaire plus âgé perdra peu à peu de l’intensité dans sa libido. Le problème devra être courageusement abordé de front, peut-être avec l’aide d’un sexologue.

Le couple « élastique » au niveau de l’âge peut réussir, comme on le voit. Mais gare à celles et ceux qui préfèreront… se voiler la face !

Dans le même sujet :
Couples : quelle différence d’âge ? Les faits (I)
Les secrets dans le couple : un « mal » souvent nécessaire

[12/03/18]

Retour Réagir
Ajouter votre commentaire :

Attention : vous ne recevrez pas de réponse à vos questions ici.
Pour des questions, employez plutôt le forum d'entraide Aidonoo.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus